Notre Equipe reste à l’écoute de vos demandes spécifiques et se tient à votre disposition pour tout complément d’information.

N’hésitez pas à nous contacter ou à prendre rendez-vous


NORMANDIE ACTU - le 16 décembre 2012

À Rouen, il y a de la place pour tous les avocats

A l'occasion de la Semaine de l'Avocat, 76actu a rencontré Sarah Balluet, avocate au Barreau de Rouen, spécialisée dans le droit du travail et qui a suivi toutes ses études à Rouen

À 33 ans, Sarah Balluet est sûre d’une chose : elle ne changerait de profession pour rien au monde, d’autant plus qu’elle l’exerce dans la ville où elle est née, c’est-à-dire, à Rouen. C’est d’ailleurs un point sur lequel la jeune femme insiste : à Rouen, il y a de la place pour de jeunes avocats qui voudraient s’installer. La seule condition : avoir une spécialisation. Il n’est plus possible, en effet, de nos jours, d’être avocat généraliste. La spécialisation est quasiment une obligation, qui représente pour le client, la garantie que son avocat saura défendre son dossier comme il doit l’être, avec les bons arguments.

« Cela fait dix ans que je suis avocate et je ne regrette rien : j’ai choisi le droit du travail, sûrement parce que c’est la matière qui m’a le plus séduite quand j’étais étudiante. Certainement aussi parce mon enseignant a su me faire apprécier cette facette du droit »,  souligne Sarah Balluet, qui souhaitait par ailleurs rester dans sa ville natale.

  • Droit : un cursus de qualité proposé à Rouen

Un vœu exaucé. D’ailleurs, l’avocate estime qu’il n’est pas utile d’aller à Paris, dans des prépas privées qui, généralement, coûtent très cher. La faculté de Rouen offre en effet la possibilité de suivre un cursus de qualité, et ce, aux frais d’une inscription normale à l’université.

« J’ai fait toute ma scolarité à Rouen : j’ai passé mon Bac au lycée Corneille, puis je suis allée à la faculté de droit et à l’école d’avocats de Rouen. Et c’est vrai qu’aller à Paris n’est pas nécessaire : à Rouen, il existe un Institut d’Etudes Judiciaires, que l’on peut intégrer à Bac +4, où les cours sont dispensés par des magistrats et qui permettent de préparer dans d’excellentes conditions l’examen d’entrée à l’école des avocats », explique Sarah Balluet.

Evidemment, choisir d’exercer la carrière d’avocat suppose de posséder au départ, quelques talents, que l’on s’attache ensuite à travailler.

« Je dirai que la rigueur est indispensable pour être avocat. Mais il faut aussi des capacités rédactionnelles, être excellent orateur et faire preuve de réactivité. Et bien évidemment, un avocat doit toujours faire preuve de discrétion, c’est très important vis à vis des clients », estime Sarah Balluet.

  • La spécialisation est nécessaire

Des qualités d’ailleurs  nécessaires, quelle que soit la spécialisation de droit à laquelle l’étudiant se destine, et qu’il s’agisse de droit privé ou de droit public.

« On sait dès le départ ce que l’on aime en droit, droit pénal, droit des affaires, droit des familles… et après on se spécialise », confirme l’avocate rouennaise.

Fac de droit, master de droit pour préparer l’examen d’entrée à l’école des avocats – où, il faut le souligner, le nombre de places est limité – puis dix-huit mois en école d’avocats, avec une formation théorique et pratique, qui se traduit par différents stages en cabinet : le cursus peut paraître long, mais c’est le minimum requis pour décrocher une spécialité.

  • Droit du travail : une matière complexe et vivante

Sarah Balluet s’est donc orientée vers le droit du travail : une matière complexe et surtout très évolutive, tant les lois régissant le monde du travail et de l’entreprise sont amenées à changer rapidement. Dans cette spécialisation, elle est amenée aussi bien à faire du conseil aux entreprises, qu’à travailler sur des restructurations. Mais elle peut également être missionnée pour des audits.

« Les missions d’un avocat en droit du travail sont multiples, c’est vraiment une matière très vivante et la formation est continue, même quand on est effectivement avocat. Le barreau de Rouen nous impose une formation obligatoire de 20 heures », indique Sarah Balluet, qui exerce aujourd’hui son métier dans le cabinet Act Avocats, avec deux associés.


Nos principaux domaines d’interventions sont les suivants Droit du Travail, Gestion des contentieux individuels du Travail, Gestion des contentieux collectifs du Travail, Droit de la Sécurité Sociale, Droit pénal du Travail. Avec une prédominance pour le conseil et la défense des entreprises.